Abonnement
Livre de l'année
PARUTION DES PENSEES QUOTIDIENNES
POUR 2019 !

Pensées Quotidiennes 2019

12.00 CHF le livre
et
14.-00 CHF pour tout exemplaire supplémentaire
ajouté à la même commande

--------

Profitez des prix super-réduits sur les
Pensées quotidiennes
avant 2015 >>>
 
jusqu'à épuisement du stock !

Pensée du mercredi 8 octobre 2003

Un médecin a une grande responsabilité vis-à-vis de ses …

Un médecin a une grande responsabilité vis-à-vis de ses patients. Par son attitude, par ses paroles, il touche des facteurs psychiques; et là, on ne sait jamais ce qu'il est possible de déclencher comme éléments positifs ou négatifs et quelles répercussions ces éléments auront sur l'état du malade. Un médecin qui dit à un malade: """"Il vous reste trois mois... six mois à vivre"""" n'est pas un sage. D'abord, parce qu'il n'y a aucune certitude à ce sujet: l'expérience a montré que beaucoup de médecins se sont trompés en faisant ce genre de prévision. Ensuite, il influence négativement le malade, il le plonge dans le désespoir et le paralyse avec cette idée qu'il n'y a plus rien à faire. Vous direz: """"Au contraire, je connais des malades que ce diagnostic a poussés à réagir et à lutter contre la maladie."""" C'est possible, bien sûr, tout est possible, mais ce n'est certainement pas la majorité des cas.rnLe médecin n'a pas le droit de décourager ses malades. Et pas seulement le médecin d'ailleurs. Personne n'a le droit d'influencer négativement les autres en leur mettant des limites, en leur disant qu'ils n'arriveront jamais à réaliser leurs bons projets. Il faut toujours encourager les êtres à travailler, à faire des efforts.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Pensées Quotidiennes 2019


 
\r\n